Comment mesurer un dip

Étiquettes

,

Un dip, en géologie, est le pendage d’une couche, et plus précisément la mesure de sa direction et de son inclinaison. Autant de paramètres à mesurer avec une malheureuse boussole. Quand vous êtes une blonde étudiante qui s’appelle Moi, ce n’est pas une mince affaire. Je me rappelle m’être arrachée les cheveux à cette tâche-là, seule sur mon terrain, avec un renard qui, parfois, longeait le bord de l’affleurement quelques mètres au-dessus de ma tête, me considérant l’air moqueur.

J’ai fini par les mesurer, ces dips, finalement, maîtrisant petit à petit l’emploi de la boussole. Mes capacités d’orientation ne s’en sont pas améliorées pour autant: je me rappelle avoir récemment cherché pendant trois-quart d’heure le chemin de la maison d’un ami auquel j’avais pourtant rendu visite des dizaines de fois, avant de finir par m’arrêter au bord d’une route, pleurant sur le volant.

C’était à Lausanne, autant dire qu’à New York la situation est pire. Quand j’y suis, j’essaie de n’y emprunter que les lignes bleue et rouge du métro (j’ignore leur désignation). Cela ne m’empêche pas de faire montre d’un aplomb déplacé face aux visiteurs, tel mon ami Vincent auquel je jurai que le nord se trouvait là et le sud ici (ou l’inverse), alors que c’était l’inverse, justement (vous suivez?) – ce que lui avait tout de suite pressenti.

Bref, je me perds. Je me perds ailleurs et ici, je me perds dans cette Amérique qui n’est pas telle que je la croyais, telle que je la « préjugeais » pourrait-on dire. En six mois, elle n’a cessé de me surprendre et de me prendre à revers. Tous les extrêmes, ici, semblent se côtoyer, la droite dure la plus absurde, des indignés prompts à l’action plutôt qu’aux discours, les pollueurs les plus inconscients, des environnementalistes engagés – contre vents et marées. Ce fut un bel arc-en-ciel à escalader et dévaler.

Mais les plaisanteries les meilleures ont une fin, et Foxofmystic aussi. De retour de l’autre côté de la Grande Gouille, j’ai retrouvé mes repères, l’Helvétie tranquille, posée et un peu endormie, me semble-t-il, et d’autres activités. Je reste cependant pour un temps fidèle à mon ami Jeff (désormais Grand Sachem de United grâce à une fusion de plus dans ce monde où l’on ne cesse de prôner les bienfaits de la concurrence), et remercie de tout mon coeur les quelques fidèles lecteurs de ce blog.

Et pour ceux qui ont tout suivi: le second indice est dans le titre, sous forme d’anagramme (clin d’oeil à Miss Crumpet).

 

Publicités